NBA – Le meneur vétéran estime avoir tout tenngã pour montrer qu’il avait encore sa place dans la ligue. Visiblement sans succès.

Bạn đang xem: Jeremy lin là ai


*
Voilà bientôt deux ans que Jeremy Lin n’a plus foulé un parquet NBA. Sacré champion NBA en juin 2019 avec les Raptors, même s’il avait très peu joué, le meneur a ensuite évolué en Chine en espérant revenir un jour dans la plus prestigieuse ligue du monde. Mais après une dernière pige en G-League qui n’a débouché sur aucune sollicitation, « Linsanity » commence à se faire à l’idée qu’il ne jouera plus jamais en NBA.« Je n’ai pas tout réussay đắm, mais je n’ai aucun regret. J’ai donné tout ce que j’avais et je garde la tête haute. Quant à la suite, j’ai confiance en ce que Dieu me réserve… », a-t-il notamment écrit cette semaine sur ses réseaux sociaux avant de préciser ses propos le lendemain dans le « The Daily Show » de Trevor Noah.« C’est un peu comme mê mệt je prenais conscience que ce que je faisais n’avait pas vraiment d’importance« Jeremy Lin ne voit pas bình luận la porte qui mène à un contrat NBA pourrait s’ouvrir à nouveau un jour, dans la mesure où il estime avoir tout donné, sans succès. À titre d’exemple, parmày les 11 meilleurs marqueurs de G-League cette saison, tous ont décroché un contrat ou joué à un moment de la saison en NBA. Tous… sauf Jeremy Lin.

Xem thêm: Mitxi Tòng Là Ai, Tuyển Tập Những Bản Solo Guitar Của Mitxi Tòng

« Ce n’était pas l’annonce de ma retraite officielle, mais c’était définitivement le signe que je suis en quelque sorte en train de réaliser qu’il n’y a pas beaucoup d’autres choses que je puisse faire pour prouver que j’ai ma place en NBA », a-t-il déclaré. « Tous les défis qu’on m’a lancés, toutes les demandes qu’on m’a adressées, je les ai relevés et j’ai été performant, donc pour moi, c’est un peu comme ham je prenais conscience que ce que je faisais n’avait pas vraiment d’importance ».Même s’il est encore relativement « jeune », à 32 ans, le meneur peut quoiqu’il arrive sầu être fier de son parcours, et il se dit prêt à laisser le champ libre à la jeune génération.« À bien des égards, honnêtement, ça fait mal. J’ai l’impression que je le mérite, mais c’est aussay đắm une fête d’une certaine manière. Mais bon, il est temps pour la prochaine génération de se montrer. Il y aura beaucoup de joueurs américains d’origine asiatique qui seront bien meilleurs que moi dans le futur ».
Bài viết liên quan

Trả lời

Email của bạn sẽ không được hiển thị công khai. Các trường bắt buộc được đánh dấu *